Les BOUCHER/Episode 1 : des origines normandes

Avec  la mise en ligne récente des archives de Seine-Maritime, j’ai eu envie de compléter la généalogie de  la branche BOUCHER que j’avais proposée l’année dernière. Les recherches menées m’ont permis de progresser de 100 ans. C’est beaucoup et peu à la fois.

Par recoupement, et grâce aux actes de décès dans lesquels figurent les âges des personnes mentionnées, nous savons que les BOUCHER sont bien originaires de VILLY et plus précisément de VILLY-LE-BAS. Le village était partagé en 2 : le haut et le bas comme les registres paroissiaux l’indiquent. Malheureusement, des lacunes assez importantes dans les registres paroissiaux ne permettent pas de remonter très loin dans notre généalogie – lacunes de 1579 à 1668.

Mais où se trouve VILLY-LE-BAS ? Dans la région du Petit Caux, région littorale entre Dieppe et le Tréport, VILLY-LE-BAS  - aujourd’hui VILLY- SUR-YERES-, est situé dans les environs de la ville d’Eu, proche de la mer, sur la rivière YERES. Proche aussi du bourg de CRIEL (où sont stationnés au XVIII ème siècle les corps de garde de Joli Bois et de Chantereine), VILLY-LE-BAS, dans une zone assez boisée, le long du cours de la rivière, se situe entre le village de SEPTMEULES et celui du VAL DU ROY, des paroisses avec château. En amont et en aval de VILLY, on repère des moulins à eau. (carte de Cassini)Région de VILLY- carte de Cassini-

 

Des BOUCHER y sont présents depuis le début du XVème siècle au moins. A cette période, la croissance démographique de la Normandie lui permet juste de retrouver son niveau de population d’avant la guerre de Cent Ans. Parmi les BOUCHER, on compte :

- François né en 1620 et qui vivra 50 ans. Il épouse une Marie BOUCHER,

- Nicolas né en 1623,

- Charles né en 1627, qui épousera Magdeleine LEROUX, puis Marie GUIBON en 1677, et enfin Toussaine de GUILNE en 1679. C’est la première fois que je rencontre le prénom de Toussaine,

Parmi eux, notre ascendant est très certainement présent, mais lequel est-ce….

Ces BOUCHER ont-ils subi la révolte des « Nus-Pieds », ce soulèvement populaire qui touche la Normandie en 1639 à la suite de la décision de Louis XIII d’étendre la gabelle du sel à l’ensemble du territoire ?

[GENERATION 1]

La première génération identifiée est celle de Marc BOUCHER, probablement né en 1657 (Sosa 758), sous Louis XIV. Il s’agit d’une estimation calculée grâce à l’âge déclaré sur son acte de décès. Les actes sont assez lapidaires et nous n’avons pas d’information sur le métier qu’il exerce. Pas de trace non plus de son mariage, en raison des lacunes dans les registres entre 1682 à 1698. Son mariage a cependant lieu, aux alentours de 1690. Marc a alors 33 ans, et il se marie avec Anne CREPIN.

Le premier enfant identifié est François, né en 1691. Bien qu’il soit d’usage de donner le prénom du père au premier descendant, ici cela ne semble pas le cas. A moins qu’un enfant prénommé Marc n’ait pas vécu…

Suivront Françoise en 1696, Nicolas le 28 septembre 1698 (premier acte trouvé dans les Registres Paroissiaux ) Seuls les parrain et marraine signent. Et enfin Marie en 1701. Elle ne vivra que 18 mois et  décède en 1703 : nous apprenons que les témoins présents sont Marc, mais aussi François CREPIN (vraisemblablement frère d’Anne, la mère). Sur cet acte, la signature de Marc semble faite par le curé car elle correspond en tous points à l’écriture de l’acte. Marc a alors 44 ans et sa femme Anne 39.

Une autre fille portera le prénom de Marie.

Nous retrouvons Marc dans un acte du 28 avril 1704. Il est témoin au décès de Jacques DUMESNIL, homme marié, manouvrier. Est-ce un compagnon de travail ? Marc signe BOUCHER alors que sur l’acte de naissance précédent la terminaison de BOUCHER était avec un E à la fin et non ER.

Le 17 juin 1722 son épouse Anne meurt, à l’âge de 60 ans, comme l’a mentionné le curé RAIMBOURG. Sur cet acte, seul est mentionné le fait qu’elle soit « femme de Marc BOUCHER ». Pas de présence de témoins. Marc est âgé de 65 ans.

Le 7 février 1726, il sera témoin ainsi que Nicolas et le vicaire de Villy, CHAVARD, du décès « d’un pauvre homme inconnu dit de Pierrecourt âgé de quatre vingt ans environ.

Le 31 août 1730, Marc est présent au décès de son beau-frère, Pierre CREPIN âgé de 71 ans. François CREPIN, peut-être le frère de Pierre, est également présent.

Marc décédera le 3 juin 1735 à l’âge de 78 ans. L’acte rédigé par FILZ, curé de VILLY-LE-BAS nous permet de savoir que sont présents Nicolas BOUCHER (parent) et François BOUCHER : il pourrait s’agir de ses fils.

Mots-clefs : , ,

Laisser une réponse