J comme JUMEAUX ?

NE LE SECOND, NEE LA PREMIERE

Dans le registre paroissial du PUGET-LES-FREJUS (aujourd’hui PUGET SUR ARGENS) que je parcours à la recherche de certains de nos ascendants,  j’ai trouvé ces actes de baptême de 1784. Bien sûr, le mot jumeau n’apparait pas, mais il semble que Nicolas et Marie soient dans ce cas.

Comme les mentions en marge des actes le montrent, le premier a être déclaré n’est pas celui qui a vu le jour le premier (en l’occurrence la première)

BATEME NICOLAS JUGUMBERT né le SECOND

L’an mil sept cent quatre vingt quatre et le vingt deux du mois de février a été batisé par nous curé soussigné Nicolas né hier à sept heures du soir du légitime mariage de Sieur Jean JUGUMBERT maître cordonnier et d’Anne Cécile CAZE son épouse. Le parrain a été Sieur Nicolas GAVOT docteur en médecine et la marraine Demoiselle Marie CHANTARE sa cousine germaine. Le père présent, tous ont signé avec nous.

BATEME MARIE JUGUMBERT née la PREMIERE

L’an mil sept cent quatre vingt quatre et le vingt deux du mois de février a été batisé par nous curé soussigné Marie née hier à sept heures du soir avant Nicolas dont l’acte de batême uni de plus du légitime mariage de Sieur Jean JUGIMBERT maître cordonnier et d’Anne Cécile CAZE son épouse. Le parrain a été Sieur Pierre Jean Baptiste CAVALLIER notaire royal de ce lieu et la marraine Demoiselle Marie MAURINE laquelle a déclaré ne savoir signer. Le père présent lequel et le parrain ont signé avec nous.

A bien y réfléchir, je ne sais si aujourd’hui la mention de jumeau figure sur un acte de naissance puisque qu’il s’agit d’acte individuel….

Le commentaires sont fermés.